Comment produit-on l’huile Champy?

Récolte et conditionnement Tout d’abord nous récoltons la graine à l’aide d’une moissonneuse batteuse vers la fin septembre, soit deux mois après la floraison. À ce moment la graine mature dose entre 12 et 16% d’humidité. Nous la faisons sécher pour la ramener à moins de 8% d’humidité, puis elle est entreposée dans des silos bien ventilés. Avant d’être pressée, la graine est criblée et nettoyée pour enlever toutes les impuretés de même que les graines de mauvaise qualité.

Pressage Nous utilisons une presse de type « vis sans fin » qui permet d’extraire environ 30 des 45% d’huile que contient une graine de tournesol. Le 15% d’huile restant demeure dans le tourteau; celui-ci est destiné à l’alimentation animale. L’huile Champy est une huile de première pression à froid : cela signifie que la température de pressage ne dépasse jamais 40 degrés Celsius, que nous ne chauffons pas le grain avant le pressage, et n’ajoutons aucun solvant pour faciliter l’extraction de l’huile. C’est une huile pure à 100%. Nous pressons toujours selon la demande pour avoir une huile fraîche à mettre en marché. Il faut environ 4 kg de graines de tournesol pour faire 1 litre d’huile.

Filtrage par décantation Après le pressage, nous entreposons l’huile dans des barils et nous la laissons décanter durant environ 15 jours. Après ces 15 jours, toutes les particules solides se déposent dans le fond du baril et nous n’avons qu’à siphonner l’huile dans un autre baril prêt à l’embouteillage. La plupart des huiles sont filtrées par centrifugeuse ce qui accélère la filtration mais ce procédé injecte de l’air dans l’huile durant le processus, ce qui oxyde l’huile avant même de l’embouteiller. L’huile Champy n’est jamais en contact avec l’air et le fait qu’elle baigne dans ses résidus solides après le pressage lui confère un agréable goût de noisette. Prendre une cuillérée d’huile Champy, c’est comme manger directement les graines de tournesol! Un léger dépôt dans le fond de la bouteille est signe d’une huile filtrée par décantation et est gage de qualité.

Embouteillage et étiquetage L’embouteillage se fait à la main, une bouteille à la fois : en format de 500 ml, de 1 litre, ou en bidon de 5 et 20 litres. Les bouteilles ambrées protègent l’huile de la lumière et sont munies d’un bec anti-goutte qui garde la bouteille propre à l’usage. Les étiquettes sont également apposées à la main de chaque côté de la bouteille. Les bouteilles sont par la suite empaquetées en caisse de 12 pour le 500 ml et en caisse de 6 pour le format de 1 litre.